Partagez cette article

Aloe Vera

Les pièges à éviter en ce qui concerne la consommation d’Aloe Vera

Aloe Barbadensis Miller

Comment bien consommer de l’Aloe Vera ou bien des produits à base d’Aloe Vera.

Vous êtes intéressé(e) par l’Aloe Vera et sa consommation,car vous connaissez certaines de ces vertus. Voici, ci-dessous, de quoi vous éviter de tomber dans les nombreux pièges qui vous sont tendus, quant à la consommation de l’Aloe Vera.

L’Aloe Vera s’oxyde vite et facilement !

Tout d’abord, sachez que l’Aloe Vera est très sensible à la lumière et à l’oxygène et que dans le meilleur des cas, il faut 6 heures à une feuille coupée pour être totalement oxydée et ainsi n’avoir plus du tout la moindre vertu !

Feuille d’aloès coupées

L’Aloe Vera détoxine !

L’Aloe Vera a entre autres nombreux intérêts, de détoxiner l’organisme. Mais il faut savoir qu’un Aloe Vera dépollue également l’air ambiant ! Il est donc très intéressant d’avoir un ou plusieurs pieds d’aloe Vera dans sa maison, son appartement ou dans son bureau.

Le piège dans lequel ne surtout pas tomber en l’occurrence, est de couper des feuilles de vos Aloès pour vous en appliquer le mucilage sur la peau ou une plaie, ou pour le manger. Car le mucilage de nos Aloès, dans nos environnements pollués, sont alors un concentré de polluants !

Attention à votre consommation !

Ne faites jamais vous-même vos préparations !

De la même manière, n’achetez jamais des feuilles d’Aloe Vera, vendues entières en magasins !

Il s’agit d’une hérésie et on se moque là, totalement du consommateur, pire, on le met en danger !

Ces feuilles n’ont plus la moindre vertu car elles sont totalement oxydées. Les 6 heures après coupe, sont passées depuis bien longtemps quand elles se trouvent sur l’étal, et qu’elles soient sur un lit de glace n’y change absolument rien ! Le consommateur est dupé ! Il pense acheter un produit vivant, or il achète de l’inerte !

De plus, la culture des plans d’Aloès en question étant loin d’être éthique, vous vous retrouvez avec des feuilles contenant des traces de pesticides !

Le mucilage : Oui mais pas n’importe comment !

Mucilage

Ce n’est pas tout !

Ne sachant pas récupérer correctement le mucilage, vous récupérez avec, l’aloïne, la sève de l’Aloès, hautement irritante et laxative ! Et cela est fort dommageable pour votre organisme, notamment pour votre sphère digestive !!!

Dans un même ordre d’idée, n’achetez jamais de jus d’aloe Vera en magasins bio ! Le label Bio pour l’Aloe Vera, n’a aucune valeur ! Pour tous produits à base d’Aloe Vera, seul le Label IASC fait foi.

Soyez vigilants quant à l’achat de vos produits !

Attention !

Pour en revenir aux jus d’Aloès, il s’agit bien souvent d’une partie de la plante entière, système racinaire inclus ! qui est broyée. De l’eau est rajoutée en très grande quantité, car il faut faire du volume, et l’on vous vend cela à prix d’or. Faisons le bilan de ces jus :

Ils ne sont pas stabilisés ! (Pas de label IASC)

Ils ne sont pas protégés contre la lumière ni contre l’oxygène. (Au demeurant, quand bien même le seraient-ils que ça n’y changerait rien, étant donné qu’il n’y a plus la moindre vertu à conserver …)

Ces jus inertes contiennent des traces d’aloïne et de pesticides ! Ils vous sont donc dommageables et sont cependant en vente libre !

Vous voici armé pour ne plus tomber dans les pièges grossiers tendus en ce qui concerne le marché de l’Aloe Vera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mentions Légales Logo Expertinbox
Une réalisation Expertinbox
Entrepreneur Indépendant, Partenaire de la société Forever Living Products